aaPost-it


VOEUX DU MAIRE SALLE A. GIRARD

7 JANVIER 2018 à 11H

Agenda

No current events.

Camping municipal
Artisans, commerçants

MambWeather
Saint Martin aux Buneaux
--- °C

Le patrimoine rural

Patrimoine privé : tourelle du château d’Auberville-la-Manuel

Le terme latin patrimonium désigne l’héritage que l’on tient de son père et sur lequel on veille pour le transmettre à ses enfants.

Après la Révolution française, le patrimoine n’est plus seulement individuel. Il est devenu bien collectif et doit être protégé en vertu de l’idée que les hommes ne sont « que les dépositaires d’un bien » (Abbé Grégoire à la Convention, août 1794).

Patrimoine domestique : appareil de brique, silex et grès, le Marché

En 1830, Guizot met en place une politique des monuments mais il faudra attendre 1960 pour que le patrimoine devienne une priorité et 1978 pour que le Ministère de la Culture crée la Direction du Patrimoine.

D’abord limité à la conservation des monuments, l’idée de patrimoine s’est élargie à tout ce qui constitue l’identité d’un groupe humain.

Patrimoine privé : la Grand’rue, Saint-Martin-aux-Buneaux

Patrimoine maritime : ramassage du galet, le Port

Face aux mutations rapides de notre société, le patrimoine constitue un repère le plus souvent consensuel et une transition entre passé, présent et futur.

Patrimoine religieux : croix de chemin en grès, Tournetot

Le petit patrimoine rural ou patrimoine vernaculaire (c’est-à-dire « propre au pays ») est la partie des Arts et Traditions Populaires qui traite de la vie à la campagne. Il s’agit à la fois des pratiques, du bâti et des objets qui nous ont été transmis par nos ancêtres. Longtemps délaissé au profit des Monuments Historiques (châteaux, cathédrales, églises,…) le petit patrimoine rural revient en force parce qu’il nous parle davantage.

Notre village fourmille de ces empreintes sur le milieu naturel ! Bien sûr, il y a les parties constituantes du clos-masure avec ses logis, fournils, celliers, écuries, étables, bergeries, poulaillers, mais aussi ses granges, charretteries, manèges, citernes, puits, marnières, sans oublier les chemins, « fossés » et autres portails…

Patrimoine artisanal : puits à marée, le Château

Patrimoine artisanal : détail du treuil du puits à marée

Mais l’inventaire ne se limite pas à la ferme. Il s’étend à toute la vie du village. Ainsi, on parlera d’un patrimoine artisanal, commercial, domestique, forestier, scolaire, religieux, communal, maritime, public ou privé, etc.Patrimoine agricole : verrines au-dessus de la porte d’entrée de la ferme Seigneur, Vinchigny

C’est dire combien le sujet est vaste, en particulier dans une commune du littoral comme Saint-Martin-aux-Buneaux.

Patrimoine militaire : blockhaus, plaine du hameau de l’Eglise

Défendre le petit patrimoine n’est pas synonyme de repli frileux aux accents de particularisme local. C’est au contraire étudier comment les grands courants culturels et techniques ont trouvé une traduction à notre porte. C’est une démarche d’ouverture et non de fermeture.

Admirons donc la taille du silex en Pays de Caux ou dans le Sussex (Grande-Bretagne), la brique de Canouville ou celle de Hambourg (Allemagne) et la croix de grès de Tournetot ou les croix gaëliques (Irlande).

 

Patrick Lebourgeois